Introduction

Années Universitaires
TP et PLANNINGS

Présentation
de chaque TP

Les Travaux Pratiques de Physiologie Animale consistent à étudier les fonctions physiologiques animales non pathologiques.

Ils permettent d' illustrer les cours et les TD.

Avant la réforme LMD ils étaient enseignés à l' Université de Lille I en premier et second cycle universitaire : Deug 2ème année, Licence et Maîtrise ainsi qu'en préparation Capes et IUP.


A partir de la rentrée universitaire 2004-2005 avec la mise en place du LMD, ils se retrouvent dans différents modules en :

- Licence en semestres S2, S4, S5 et S6.

- Master en semestre M3

- Préparation Capes

- IUP

Ces Travaux Pratiques sont pour la plupart assistés par informatique : cela s' appelle l'ExAO = Expérimentation Assistée par Ordinateur.

Les modèles animaux utilisés sont le Rat, la Grenouille et le Lapin.
Les animaux sont achetés chez un éleveur agrémenté qui garantit leur état sanitaire.
Ils sont hébergés au sein de l'animalerie de l' Université qui est agréée par la Direction Départementale des Services Vétérinaires du Nord.
Les préparateurs des Travaux Pratiques ainsi que le personnel de l'animalerie sont habilités par le Ministère de l' Agricultureà manipuler des animaux de laboratoire.
Par ailleurs, aucun agent pathogène n' est introduit au cours des expérimentations de Travaux Pratiques.

Des Travaux Pratiques chez l' Homme sont également enseignés (Electromyographie, Electrocardiographie, Electrooculographie, Réflexe Tendineux, Réflexe Myotatique ... ).

L' étude des fonctions physiologiques consiste à effectuer des mesures de paramètres physiologiques, chez l' Animal ou chez l' Homme. Ces mesures sont donc toujours réalisées sur des organismes, organes ou tissus fonctionnels.

Selon les paramètres à mesurer, les expérimentations sont faites In Vivo ou In Vitro :
- In Vivo,  sur animal anesthésié (rat uniquement),
                  
chez l' Homme (mesures des activités électriques à la surface de la peau)
- In Vitro, sur organes ou tissus prélevés d' animaux euthanasiés (grenouille, lapin et rat)

Ces mesures sont effectuées à l' état basal (= état physiologique normal) et aussi, dans la plupart des cas, après stimulus.
Ces stimuli peuvent être d' origines diverses :
- électriques (exemple : excitation de nerfs, de muscles)
- chimiques (exemple : injection d' hormones)
- physiques (exemple : contraction du biceps chez l' Homme par soulèvement de masses).

Le service de Travaux Pratiques commence à s' équiper de logiciels reproduisant virtuellement les expérimentations animales (mesures et stimulations)